« On peut voir la pleine conscience comme une lentille, qui rassemble les énergies de l’esprit, dispersées et réactives, pour en faire une source d’énergie cohérente au service de la vie et de la guérison » (J. Kabat-Zinn, 79)

cheng-feng-liZpmbRG4WQ-unsplash.jpg

La méditation de Pleine Conscience est avant tout une pratique, une forme d’entraînement de l’esprit et non une mystique.

Il ne s'agit pas de faire le vide dans sa tête mais, comme le précise Christophe André, quant il parle de la pleine conscience : " c'est une conscience sans objet, où l’esprit tente de rester en position d’observateur".

Durant la méditation, l’attention est portée sur l’expérience vécue dans l'ici et le maintenant, sur les phénomènes qui rentrent dans le champ de la conscience (perceptions, cognitions, émotions, sensations physiques) : 

- sans filtre (tout ce qui vient peut-être accepté),

- sans jugement (on ne décide pas si c’est bien ou non, désirable ou non, insignifiant ou non, juste ou non),

sans attente (on ne cherche pas quelque chose de précis).